• Plaisir VECU 605 : Des gaufres pour créer le lien

    Ma classe de CE1 participe à des ateliers avec les CP l’après-midi. Pendant 45 minutes, ils sont mélangés et peuvent faire des activités diverses : graphisme, tablettes, sport, origami, crackers pour Noël, arts plastiques, lecture, jeux de société ont été proposés depuis le début de l’année. 

    Avant les vacances de Noël, des mamans m’ont demandé si elles pouvaient venir faire des gaufres avec les élèves pour ensuite les vendre au marché de Noël de la ville avec une association de parents. 

    Nous avons donc profité des ateliers : pendant une semaine, 3 ou 4 mamans se sont relayées pour venir l’après midi. Mon groupe se composait de 6 à 10 élèves selon les jours (et selon les autres ateliers proposés dans l’école). Un groupe s’occupait de la préparation de la pâte (avec mesure des ingrédients), un groupe allait faire cuire les gaufres et un groupe s’occupait d’emballer les gaufres de la veille. Ils allaient ensuite faire la petite vaisselle et nettoyer les tables. Le tout suivi bien sûr d’une petite dégustation ! 

    Entre 300 et 350 gaufres ont été préparées cette semaine là (et tout a été vendu !)

    Nous avons également fait des calculs à partir des paquets de gaufres : il y a 8 gaufres dans chaque paquet, combien de gaufres dans 2 paquets ? 10 paquets ? 20 paquets ?

    Le succès a été tel que les mamans nous ont demandé de reconduire cet atelier, cette fois pour le marché de Noël au sein de l’école. Toutes les gaufres ont également été vendues et le bénéfice servira à des futurs achats pour notre école.

    Les élèves ont adoré participer à cet atelier et les mamans (ainsi qu’une mamie qui est venue nous aider) ont apprécié venir à l’école pour des activités qui changent de l’ordinaire.

    Nous avions déjà proposé aux parents de participer aux ateliers en début d’année mais personne ne s’était manifesté. Les parents viennent en effet aux réunions mais ne répondent pas toujours aux invitations à venir en classe. Mauvais souvenirs de l’école ? Manque d’intérêt ? Peur de ne pas savoir quoi faire dans la classe ? Les raisons sont, je pense, multiples.

    Le côté plus ludique et accessible des ateliers peut alors permettre aux parents d’oser venir en classe et partager ce temps avec leur enfant. Ce dernier va se sentir valorisé dans ses activités scolaires en voyant l’intérêt de ses parents. 

    Nous allons donc relancer l’invitation, en espérant qu’il y aura des retours positifs après cette expérience culinaire.

    Chloé Brillon, Classe de CE1, École Maurice Thorez de Wavrechain-sous-Denain (59). Avec les classes de CP de Mme Perek et M Bocquet


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :