• Plaisir VECU 187 : Six fois deux font douze comme quatre fois trois ou deux fois six

    Quel plaisir en début d’année de préparer les élèves au désormais célèbre cross de l’école. C’est toujours un moment fantastique pour travailler un nombre incalculable de choses avec les enfants.

    Cette année, j’ai un dilemme cruel. J., qui est maintenant en CM2 va sans doute obtenir une nouvelle victoire, tant son allure et sa vitesse sont remarquables, tandis que A., en CM2 lui aussi, devra batailler pour, comme l’année dernière, parcourir les trois tours du lac de Saint Mandé sans marcher. Autant de belles victoires qui me motivent et me réjouissent.

    Cet après midi, nouvelle exercice dans la cour, malgré la chaleur, que je leur impose. Bien sur, il n’est pas encore envisageable de les faire tous courir le même temps. J’adapte donc les « variables didactiques » à mes jeunes coureurs. Six fois deux minutes, entrecoupées d’une minute de marche à pied pour le premier groupe, quatre fois trois minutes pour le second, et enfin deux fois six minutes pour le dernier. Un groupe court, l’autre observe, et le dernier travaille en autonomie sur un atelier.

    Les trois périodes de course s’enchainent. Les enfants se motivent dans la cour, et malgré la chaleur du moment, réussissent à boucler leurs contrats avec honneur. Certains marchent encore un peu, mais de nombreux enfants donnent leur maximum et terminent la séance en sueur et fier d’eux. C’est sûr, ils ont progressé et malgré l’envie de marcher ont réussi, pour la plupart, à se montrer qu’ils pouvaient y arriver. J. est trempé, a du mal à enchainer deux phrases de suite, mais il a le sourire. A. lui aussi est transpirant, il est haletant, il m’interpelle. « Maître, j’ai pas marché ! J’ai couru pendant douze minutes sans marcher ! ». Oui il a du mal à courir, mais par contre connaît parfaitement les tables de multiplication. Son sourire radieux malgré la soif et la fatigue me fait chaud au cœur. Puis, L. se rapproche. « Maître, moi aussi j’ai couru douze minutes. Sans m’arrêter. J’ai mal aux jambes. Pourtant j’ai plus couru que A. ».  Enfin, SA. se rapproche à son tour. Elle a un peu marché sur ses six séries de deux minutes. Mais elle sourit. « Mais, Nicolas, moi aussi j’ai couru douze minutes. ». On se rassemble, on s’assoit par terre dans la cour, à l’ombre, et on commence à réfléchir.

    Les questions fusent. « Mon cœur me fait mal », « Je respire vite », « Pourquoi on transpire ?», « J'ai mal aux jambes »…. Toutes ces questions je les attendais un peu. Je sais, nous sommes manipulateurs. Mon programme de sciences pour le premier trimestre se construit petit à petit.

    Mais rapidement, de nouvelles questions que je n’avais pas prévues s’imposent. « Si, deux fois six font douze, comme le font trois fois quatre et six fois deux, cela veut dire que nous avons tous couru le même temps ? », « Ceux qui ont du mal et ceux qui savent courir ont tous couru douze minutes ? C’est pas possible ? », « Ca veut donc dire que si on court deux fois six minutes ou six fois deux minutes…. On aura couru le même temps ! » « Mais non moi je suis nul, j’arrive pas à courir, c’est pas possible ! ».

    Tout le monde palabre et puis finalement on s’accorde pour dire que six fois deux font douze, tout comme deux fois six. Tiens, on dirait que finalement la commutativité de la multiplication se retrouve dans la cour quand on fait du sport….

    Demain en classe, nous pourrons regarder la table de Pythagore un peu différemment. Nous chercherons sans doute tous les douze présents sur la table. Et puis, nous calculerons la vitesse de chacun, nous estimerons le temps qu’il faudra pour réaliser les trois tours de lac, nous parlerons de km/h, de min/km…. Et nous nous rappellerons ensemble des exploits de tous, la veille, afin de démontrer, naturellement, que la multiplication est commutative. Peut être étudierons nous les propriétés des autres opérations… Et si finalement les mathématiques, c’était la vie ?


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gisèle
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 22:07

    Bravo et merci pour ce site qui apporte une bouffée d'air pédagogique.


     

    2
    debo
    Jeudi 18 Septembre 2014 à 22:14

    Super nico, vraiment ça tombe à pic pour moi qui doit faire une communication sur le corps!


    Merci et à bientôt debo

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :