• Plaisir VECU 801 : Sortir, sortir, et encore sortir !

    J'aime ça, moi, sortir, avec ma classe. En toute saison, par tous les temps.

    J'aime ça, moi, la forêt. Surtout en cette saison.

    Alors, j'avais programmé une sortie en forêt. Contacter une société de transport pour affréter un car, solliciter le budget de la coopérative d'école, demander des sous monter un projet ? Que nenni ! Foin de tout cela. La forêt de Rennes est accessible par le réseau de transport en commun, en métro et bus. Simplement, j'ai calé une date, dix jours avant, avec deux mamans, deux qui me suivent dans mes aventures depuis plus de deux ans. Vérification faite de la compatibilité des horaires de bus faite, une information de sortie est soumise au directeur,  une autorisation est demandée aux parents, car on déborde légèrement des horaires, et hop, c'était programmé. 

    J'ai eu, il est vrai, une petite inquiétude la veille, car il s'était mis à neiger. Pas banal, pas fréquent non plus car nous sommes en Bretagne, plus connue pour sa pluie que pour ses sommets enneigés. Climat océanique oblige. La neige se fait de plus en plus rare, mais c'est un peu la panique sur les routes dès qu'il tombe trois flocons ! Au matin, je constate que, à 15 kms de Rennes, dans la campagne où je réside, la neige a tenu mais que les routes sont dégagées. Ça s'annonce bien ! Nous aurons besoin de réconfort, aussi je prépare un thé Rooïbos pour mes petits lutins, qui accompagnera les fruits secs prévus.

    A l'école, on se retrouve avant tous les autres élèves pour partir. Une maman supplémentaire se propose de nous accompagner en dernière minute. Pas de souci si vous n'avez pas peur de marcher. Et c'est parti ! Sur le trajet, on se déplace sans trop traîner au milieu des autres voyageurs, étonnés, amusés, blasés, fatigués, agacés.... La sortie de la ville nous permet de découvrir des champs blancs.

    Gare au verglas sur le trottoir à la descente, nous prévient le chaleureux chauffeur de bus.

    On se dirige à pied vers la forêt. L'itinéraire nous fait surplomber l'autoroute, saignée qui coupe le massif forestier en deux bouts.

    Il faut trouver l'entrée du chemin à l'aide du plan. On s'émerveille de la beauté de ce décor blanc, on se penche sur la flaque gelée, de la glace, on s'écarte pour ne pas recevoir la neige fondue qui tombe des branches. On trouve un passage, dégagé de neige mais boueux. Et on s'enfonce dans une sombre allée. Les enfants courent en ligne droite vers une clairière. 

    Bruit de tronçonneuse.  Nous ne sommes pas seuls au monde. Le forêt est occupée, la forêt est exploitée. On s'approche, se guidant au son. Passé l'étonnement, l'homme qui en est la source nous accueille avec chaleur, nous explique, gentiment, ce qu'il fait là. Qu'il arrange du bois : il découpe des branches sur des chênes tombés lors d'un gros coup de vent. Que ça lui servira à se chauffer. Que oui il veut bien faire une démonstration de l'emploi de ses outils. Alors ça braille, ça fume, ça projette, ça tombe, ça s'arrête. Impressionnés, nous le remercions et le quittons pour une collecte : mousses, feuilles, glands, bogues, arbustes, fougères, champignons, lichens.

    Plaisir VECU 801 : Sortir, sortir, et encore sortir !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est déjà l'heure du retour. Ouf ! Le froid gagne, des pieds sont mouillés, des nez coulent. On se réconforte avec figues, dattes, abricots secs. Le thé fumant dans les gobelets réchauffe les corps. Le trajet retour se fait au pas de course (manquerait plus qu'on rate le bus!).

    Quelle chance penserez-vous, quel heureux hasard que tous ces événements imprévus nous arrivent. Oui. Et en même temps, à sortir souvent, la probabilité qu'il se produise de l'extra-ordinaire augmente. Ce à quoi je vous invite, délaissant au moins pour un temps ces écrans envahissants.

    Thierry Pérou, en REP à l'école Andrée Chedid, Rennes.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :