• Plaisir VECU 210 : La récitation, autrement

    Chacun doit réciter sa poésie à un moment ou un autre. Pour éviter ce moment d'inaction relative fatal à certains (dont moi-même, je l'avoue), les enfants ont le droit de "musicaliser" leur récitation à l'aide d'un instrument de musique et ceux qui écoutent ont le droit d'en terminer l'illustration.

    L'idée m'en était venue, alors que je voulais sacraliser ce moment de découverte par une lecture offerte de ma part et obtenir une écoute pleine et entière. J'avais donc pris mon sanza, joué une petite intro, ponctué la fin de certaines strophes de quelques notes puis terminé à nouveau par une courte mélodie improvisée (facile avec cet instrument) avant de savourer les regards ravis et silencieux.

    Du coup, j'avais dans la foulée proposé à mes élèves de se servir de cet instrument, nouveau et fascinant pour eux, au moment de leur temps de récitation.

    Plaisir VECU 210 : La récitation, autrement

    Ce matin donc, chacun "passe" et récite son petit texte (Les mouettes, de Andrée Chedid et Laurent Corvaisier, texte de la sélection officielle) avec plus ou moins de succès, sans l'instrument (trois seulement) ou bien avec. Chacun est attentif et termine son travail d'illustration.

    Lorsque M. se porte volontaire à son tour, les oreilles se dressent... et savourent. M. commence par une introduction qui donne le ton : il va nous faire plaisir et s'investir à fond. Il récite ensuite lentement la première strophe, invente un petit "musical bridge", poursuit en prononçant les mots comme s'ils étaient des perles, ré-invente une deuxième escapade musicale et termine en apothéose : spontanément, un, puis tous les enfants applaudissent !
    Une parenthèse dans le temps de quelques secondes, savourée collectivement avec un plaisir vif.

    L'illustration : cette année, au moment des Arts Visuels, de temps en temps, nous illustrons collectivement pour le cahier de poésie. Il s'agit alors, sur un petit format, soit de la réaliser d'un coup selon une nouvelle technique que j'apporte, soit de réaliser une partie de l'illustration qui sera ensuite collée sur la page blanche du cahier ET finalisée au moment des deux temps de récitation par les deux demi-groupes.
    Pour cette première séance, les enfants avaient découvert l'aquarelle et réalisé, sur un petit rectangle de papier 260g, un dessin peint ensuite. Puis, le jour de la récitation, ils avaient pour consigne de poursuivre ce dessin aux crayons de couleur en le prolongeant hors du petit rectangle de papier épais.
    Là encore, grande satisfaction : l'aquarelle les surprend, ils adorent et en redemandent. Du coup l'écoute du récitant n'en est que plus "naturelle" et meilleure, chacun étant attentif au poème récité et à son travail d'illustration en cours.

    Plaisir VECU 210 : La récitation, autrement

    Fabuleux !

    Cathy Tricoche


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :