• Plaisir VECU 110 :Le goûter littéraire

    Lors de la visite du collège, mes quatre élèves de CM2 assistent à un cours de français de 4ème. Au début du cours, les élèves de 4ème organisent un goûter littéraire et nous expliquent le principe :
    - au moins huit élèves (1/3 de la classe) doivent présenter un livre (tous les supports sont acceptés à l’exception des BD),
    - présenter un livre, c’est l’avoir lu, en donner un résumé sans dire la fin, donner un avis argumenté sur ce livre,
    - six élèves doivent se charger du goûter, des boissons, des serviettes,…

    De retour à l’école, mes CM2 me demandent si on peut faire la même chose dans la classe. "Aucun problème, à condition que vous l’organisiez. Je vous donne juste la date : jeudi 5 avril de 15h45 à 16h30."

    La semaine suivante, les CM2 expliquent aux autres élèves de la classe comment fonctionne le goûter littéraire et leur demandent s'ils veulent en faire un. La réponse est unanime, les CM2 notent les volontaires pour présenter un livre, il manque un élève pour que l’événement ait lieu quand un élève plus frileux en lecture se dévoue pour compléter la liste. D’autres s’inscrivent pour les gâteaux, les boissons et les serviettes.
    Pendant la semaine, les élèves échangent entre eux sur leur lecture, s’entraînent à présenter leur livre à la maison. La veille, les CM2 rappellent ce que chacun doit emmener pour le goûter littéraire.

    Le jour J arrive, les CM2 me demandent si elles peuvent rester en récréation pour préparer le goûter. De retour de récré avec le reste de la classe, des tables pour le goûter sont installées, un grand panneau de toutes les couleurs « Goûter littéraire » est affiché au tableau, un siège pour les lecteurs est installé… Les élèves de CM2 prennent en main la gestion de la classe. Elles invitent les élèves à s’assoir en groupe devant le siège et gèrent les passages de présentation. Les élèves, du CE1 au CM2, écoutent "religieusement" les volontaires et posent beaucoup de questions sur leur lecture. Les volontaires font des présentations de qualité et les échanges qui suivent sont d’une grande richesse. Mon élève « qui déteste lire » présente aussi un livre, il l’a préparé toute la semaine, il a même préparé des marque-pages dans son livre pour nous lire ses passages préférés et il posera aux autres volontaires des questions pertinentes. Je n’ai rien d’autre à faire que de prendre des notes des différentes présentations. Des livres sont échangés discrètement entre les élèves à la fin des interventions.

    Enfin les CM2 nous invitent à retourner à nos places et organisent le service du goûter. Là encore, je n’ai rien à faire. Il est 16h30, on donne un rapide coup de ménage, un élève en garderie m’aidera à faire la vaisselle.

    De la naissance du projet à sa réalisation, les élèves ont tout pris en main et se sont tous impliqués les jours précédents pour qu’il ait bien lieu. Par exemple, ceux qui ont d’habitude du mal à ouvrir leur cahier de texte, ont bien noté la date et ce qu’ils devaient faire sans que personne ne leur demande. Et cet après-midi, les élèves se sont transformés en une communauté de lecteurs avec pour seul critère, le plaisir de lire et de partager ses lectures. Une demi-heure de lecture d’une très (très !) grande richesse suivie d’un quart d’heure gourmand très bien géré. Une fin de journée très agréable. Les élèves ont déjà décidé qu’il y en aurait un autre organisé par les CM1 (« C’est vrai quoi, c’est pas toujours aux CM2 de s’amuser ! »). Je finis la classe plein d’énergie et fier de mes chouettes élèves.

    Nicolas Montanguon (école de Lieudieu, classe de CE1 au CM2)


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :